Deux Soeurs, David Foenkinos, Gallimard.

« Elle finit par remonter chez elle, l’ivresse ne l’avait pas délivrée. La douleur qui s’emparait d’elle offrait à son corps une acuité sans faille. Le châtiment à venir serait celui de la lucidité la plus acide. »

« Pour la première fois, elle ressentit une sorte de rage. L’envie de trouver des coupables à son désarroi. Une violence inédite la traversait, puis elle se calmait, puis cela revenait, et ainsi de suite. Son état faisait des aller-retours entre la hargne et le découragement. C’était épuisant, mais elle ne parvenait pas à dormir, comme condamnée à observer froidement sa chute. »

Pour ce second article, j’ai choisi de vous parler du dernier David Foenkinos (lui aussi un de mes auteurs fétiches), lu dans l’après-midi, parce que quand on le commence, on ne le repose qu’une fois fini. Non pas parce que le suspense est intenable, mais parce qu’on ne se rend pas compte du temps qui passe au côté de ces personnages…

Mathilde, professeur de français, nage dans le bonheur. Enfin, c’est ce qu’elle laisse paraître. Très vite, on se rend compte que son couple part à la dérive. Une dérive qui se solde par le départ de son compagnon. Commence alors le récit d’une vie qui bascule, après ces quelques mots « je te quitte. Notre histoire est finie ». On suit l’évolution de Mathilde, sa destruction puis sa reconstruction.

L’universalité de la rupture, son incompréhension et la douleur qu’elle peut engendrer sont (trop) bien décrites, laissant le lecteur dans cet inconfort, ce vide si caractéristique à ces moments de la vie. Une fin osée, qu’on ne soupçonne pas. On en tombe dans les dernières pages. Un roman qui pose la question de l’équilibre de soi, qui ne tient parfois qu’à un fil. L’égoïsme humain a-t-il des limites ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s