La personne de confiance, Didier Van Cauwelaert, Albin Michel

« Mais là, c’était la première fois qu’une mamie me prenait dans ses bas. Et quelle mamie… Vous ne pouvez pas comprendre. C’est comme si, d’un coup, on me remboursait mon enfance. »

« Du coup on s’est demandé pardon pour le mal qu’on s’était fait, volontairement ou non. Et on a effacé l’ardoise, parce que la vie est courte et qu’on a le droit d’être heureux sans que ça dérange les gens. Voilà, c’était pour vous faire partager. »

J’ai découvert Didier Van Cauwelaert grâce à l’immense bibliothèque de mes parents, avec La vie interdite. Puis, j’ai eu l’occasion de le rencontrer à plusieurs reprises, notamment lorsque j’étais membre du jury Baie des Anges. Depuis, je lis systématiquement ses dernières parutions ! Lorsque j’ai vu que La personne de confiance trônait à l’entrée de ma librairie, je n’ai pas réfléchi et je suis repartie avec. Vous avez l’habitude maintenant, c’est toujours la même librairie !

Le temps de quelques deux cents pages, mettez vous dans la peau d’un Capitaine de police. Derrière votre bureau, vous écoutez votre interlocuteur, un certain Max que vous avez arrêté. Il aurait enlevé – au minimum – la célèbre Mamie Larmor des gâteaux bretons de votre enfance. Max travaille à la fourrière, et a enlevé la voiture où la célèbre Mamie s’y trouvait… Ecoutez son histoire, et laissez vous porter par cet élan d’amour et d’humanisme !

Ce roman de Didier Van Cauwelaert n’est pas construit de la même façon que ses derniers (Jules ou Le principe de Pauline). On est à la frontière entre le roman et le monologue de théâtre – d’ailleurs, une adaptation au théâtre serait tout à fait possible. L’auteur réussit à vous impliquer dans cette histoire, où vous avez l’impression d’en être le seul témoin. Le personnage se confie à vous, rien qu’à vous, vous prenant à partie. Un livre qui, au-delà de l’histoire rocambolesque, remet au centre de la discussion les véritables valeurs de l’humain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s