Les Démons de Santa Ana, Jack Présage, Jack Présage Editions.

« Mon nom est Tonio. Je réside chez ma mère à quelques pas d’ici, dans le quartier résidentiel. Mon père l’a quittée. Il s’est installé dans la capitale, où il m’a inscrit contre mon gré à l’école française. En semaine je suis en pension à San Salvador. Quand les cours sont finis, je reviens chez ma mère avec mon frère, qui passe ses journées à peindre. Mes amis et moi avons créé une association. Nous l’avons baptisée ‘Les démons de Santa Ana’, parce que nous hantons les rues de notre ville afin d’en connaître tous les recoins, tous ses habitants aussi, pour ne plus avoir peur de sortir de nos maisons, pour nous sentir chez nous. »

« L’intervention dans le Palais assiégé a été coordonné par les Démons de Santa Ana, une organisation de défense des libertés individuelles menée par mon ami Miguel Fortenzia. Des raisons de santé l’ont empêché d’être présent aujourd’hui. Cette action spectaculaire qu’il a menée à bien n’aurait pu se dérouler sans le soulèvement massif de la population, à San Salvador comme dans tout le pays. Je dédie cette médaille au peuple tout entier. » 

J’ai découvert l’autrice, Jack Présage, lors d’une rencontre dédicace organisée par ma librairie, le week-end dernier. Curieuse, je partais donc à la rencontre de cette écrivaine et de ses personnages. Nous avons échangé un long moment autour de ses livres : le dernier de la trilogie – Les Démons de Santa Ana – est sorti récemment, en mars. Ce dernier est précédé de deux tomes, mais, rassurez-vous, ils peuvent se lire indépendamment les uns des autres. Sur les recommandations de l’autrice, je commencerai donc par celui-là. Notre discussion a ensuite dévié vers l’écriture de façon plus générale. Je trouve cela toujours très plaisant de connaître les méthodes d’écriture des auteurs, avant de lire leur œuvre. Nous avons également parlé de la musique, et du rapport de nos nouvelles générations avec la lecture. J’ai passé un très bon moment avec l’autrice ! Une belle rencontre, que je souhaitais alors prolonger en commençant son livre dès l’après-midi… Vous avez maintenant l’habitude, je choisis, sur certains romans qui à mon sens ne doivent pas être abordés avec des idées déjà fixées, de ne livrer qu’un bref résumé, ceci pour vous laisser la plus grande part de surprise à la lecture. Ce roman en fait partie, et, afin de vous laisser un entier suspense, je nous vous proposerai donc que quelques lignes de résumé…

Le roman s’ouvre sur l’enfance des personnages et la constitution de ce groupe, les Démons de Santa Ana, et plus particulièrement sur Tonio, personnage phare de l’histoire. Après une remise de médailles, la course effrénée du groupe d’adolescents se poursuit. Prises de risques, inquiétude, premiers émois, les adolescents ne sont pas au bout de leur surprise…

L’histoire de ce roman d’aventure est renversante. L’autrice nous fait voyager. Le lecteur est lui aussi un personnage de cette course effrénée, ressentant chaque doute, s’inquiétant pour les personnages, s’interrogeant sur les sentiments des uns et des autres. Le style de l’autrice est soutenu, et le vocabulaire très riche. J’ai été très sensible à cet amour pour les beaux mots, placés au bon endroit, au bon moment. Mais la prouesse que réussit Jack Présage est cette invitation au voyage. Pas besoin d’un billet aller-retour pour vous rendre au Salvador, installez-vous confortablement dans votre canapé, délestez-vous de tout repère temporal, et embarquez à bord du livre les Démons de Santa Ana. Dépaysement assuré !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s