On s’est aimés comme on se quitte, Charlie Wat, Independently published.

« Il avait su que Sandrine était la femme de sa vie dès le premier regard. Une évidence. Malgré la séparation et le divorce, il n’avait jamais cessé de l’aimer. Il espérait secrètement qu’un jour, elle reviendrait à la maison, dans cet intérieur qu’il avait laissé tel qu’ils l’avaient aménagé ensemble, ce deux pièces petit, mais fonctionnel, le nid qui avait vu éclore Ludo et dans lequel l’odeur de Sandrine semblait encore flotter, comme la promesse d’un retour au bercail. »

« Tu veux que j’te dise ? C’est exactement pour cette raison qu’elle est partie, ta bonne femme ! T’as jamais su prendre le moindre risque, t’es plus ennuyeux qu’une armée de limaces. La seule chose qui t’colle au derrière, c’est ton canapé. Si la notion de risque avait un contraire, ce serait toi. »   

J’adore la chanson française et de plus, je suis une fan de Joe Dassin. Comment lire ce titre sans avoir l’air de Salut les amoureux en tête ? Je lisais alors le résumé du roman. J’ai tout de suite eu envie de le lire ! C’est la fin de l’année scolaire. Alors que mes élèves vont plancher ces deux jours sur les sujets du DNB, je commence la lecture de cette nouvelle histoire. Je remercie l’autrice, Charlie Wat, pour sa confiance, et de m’avoir permis de découvrir sa plume à travers ce dernier roman.

Denis est has been. Un peu perdu entre un travail qu’il est en train de perdre et son adolescent Ludo, à la maison, avec qui il a du mal à communiquer. L’arrivée de son père chez lui n’est qu’une goutte de plus pour ce papa lassé d’une vie éteinte. Quand son fils, Ludo, lui apprend que sa mère – l’ex femme de Denis – va se remarier, Denis prend conscience qu’il ne lui reste que très peu de temps pour la reconquérir : trois jours. De fil en aiguille, Denis, son fils, son père et une jeune adolescente rencontrée en chemin, Lola, prennent la route du sud pour aller en Corse à bord du van de Denis. De péripéties en rencontres improbables, Denis va apprendre la vérité sur son enfance, se rapprocher de son père et de son fils…

L’histoire que nous livre l’autrice est touchante. Nous connaissons tous un Denis, cet homme qui se laisse un peu aller, qui ne veut pas aller de l’avant. Pourtant, les aventures qui arrivent à notre groupe de personnages n’ont rien d’ordinaire ! Rencontre avec une poule, adoption d’un chien, amour naissant : ce roman est plein de rebondissements ! Je vous laisse tirer les conclusions qui vous seront propres… Un roman qui sent l’été. A lire au bord de l’eau, à l’ombre, pour profiter des vacances. Quant à moi, je vais me procurer les autres romans de cette autrice pour me rendre au bord de la mer !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s