J.R.R Tolkien, Lettres du Père Noël, Pocket.

« Père Noël était très pressé – il m’a dit d’ajouter un de ses pétards magiques à exaucer les voeux. Quand vous tirez, faites un voeu et attendez qu’il se réalise. Excusez cette écriture épaisse, j’ai une grosse patte. J’aide Père Noël à faire ses paquets: je vis avec lui. Je suis le GRAND OURS (polaire). »

« Un très joyeux Noël! Je suppose que tu vas suspendre ton bas encore une fois: je l’espère car j’ai encore quelques petites choses pour toi. Après quoi je devrai dire « au revoir », plus ou moins: mais je ne t’oublierai pas. Nous conservons toujours les numéros de nos vieux amis et leurs lettres; et plus tard nous espérons revenir quand ils sont grands et quand ils ont leur propre maison et des enfants. »

Tolkien. Un monument de la littérature. Un auteur que j’aime beaucoup lire, bien que ses textes ne soient pas toujours des plus accessibles. C’est ma maman qui m’a parlé de ce livre, ce recueil de lettres. Quelle autre période pour commander cette oeuvre que celle de décembre ? Je l’ouvrais, comme un calendrier de l’avent en attendant Noël…

Tolkien – ou le Père Noël – envoie des lettres à ses enfants. La première date de 1920: John, le premier fils de Tolkien a alors trois ans. Chaque année, le Père Noël écrit donc à John, puis à ses frères et sœurs. Il leur raconte comment se passe l’année, comment il prépare Noël, décrit sa maison. Il dessine aussi et joint toujours un dessin représentant l’événement le plus important de l’année. Son assistant, l’Ours Polaire, se prend au jeu et se met à écrire. Avec sa grosse patte, c’est difficile, mais il ajoute toujours une touche humoristique aux lettres du Père Noël…

Lorsque vous lisez ce recueil, petits et grands, vous ne pouvez qu’avoir des étoiles dans les yeux. L’espace de ces quelques lettres, vous retombez en enfance. Parce que l’on imagine que le Père Noël ne travaille que le mois de décembre, mais qu’en est-il de sa vie trépidante le reste de l’année ? L’Ours Polaire est attachant, avec ses bêtises, son langage approximatif et ses jolie fautes d’orthographe… Pour attendre Noël, une citation issue d’une de ces lettres… « L’Ours du Pôle Nord a demandé à sa cousine ( et amie lointaine) la Grande Ourse de briller plus fort pour nous, et cette semaine, j’ai engagé une comète pour m’éclairer lorsque je fais mes paquets, mais cela ne marche pas aussi bien ».

Un commentaire sur “J.R.R Tolkien, Lettres du Père Noël, Pocket.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s