Roger Leloup, Yoko Tsuno 29 Anges et faucons, Dupuis.

Alors que le festival international de la BD a lieu en ce moment même à Angoulême, j’ai choisi de vous présenter le dernier volume de Yoko Tsuno, paru il y a quelques temps. Je connais cette série depuis toute petite. Ma maman est une fan inconditionnelle, et, comme j’ai décidé d’ajouter des chroniques de BD à mon blog, j’ai profité de l’occasion pour présenter cet album…

Tout commence dans la cours de l’église de Corstone, en Ecosse. Emilia et Bonnie viennent entretenir le jardin du cimetière. Le pasteur leur révèle alors que derrière une porte verrouillée se trouve un paradis délabré. Une fois la porte poussée, les deux amies découvrent une statue d’un ange et deux tombes: celles de deux enfants qui ont trouvé la mort dans un accident dans les années 1930. Il faut donc repartir en arrière, changer d’époque pour intervenir et changer le cours du destin avec l’aide de Yoko…

Une bande dessinée qui vous happe: une enquête à travers les âges. On suit pas à pas les rebondissements et les actions de ces personnages féminins. Un sublime alliage entre tradition et modernité, tant dans les dessins que dans l’histoire. Cet album m’a donné envie de me plonger dans d’autres de cette série. Cela tombe bien, nous rangeons notre bibliothèque durant les vacances avec ma maman, j’en prendrai quelques uns au passage…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s