Herbert George Wells, La machine à explorer le temps, Folio.

« Alors l’Explorateur du Temps raconta son histoire telle que je la transcris plus loin. Il s’enfonça d’abord dans son fauteuil, et parla du ton d’un homme fatigué; peu à peu il s’anima. En l’écrivant, je ne sens que trop vivement l’insuffisance de la plume et du papier et surtout ma propre insuffisance pour l’exprimer avec toute sa valeur. »

« Néanmoins, je courais de toutes mes forces. Tout le temps, avec cette certitude qui suit parfois une terreur excessive, je savais qu’une pareille assurance était simple folie, je savais instinctivement que la Machine avait été transportée hors de mon atteinte. »

J’ai annoncé lors de ma dernière chronique que je changeais un peu de style de lecture. Voici donc le classique du mois d’avril que j’ai décidé de vous présenter. Vous connaissez tous, je pense, La guerre des mondes, du même auteur. J’avais sélectionné ce livre lors d’une frénésie d’achats livresques: il était offert pour l’achat de deux Folio. Ces opérations sont toujours fructueuses. On y découvre ou redécouvre des auteurs. Je me suis donc plongée dans ce roman, et quelle autre période que celle-ci pour réfléchir à l’aspect temporel ?

L’Explorateur du Temps est clair: tous nos repères, spaciaux et temporels sont à revoir. Pour le prouver, il construit une machine à explorer le temps. Lorsque cette dernière est prête pour le grand voyage, il enclenche le levier et s’envole pour une autre dimension, un autre temps. L’Explorateur nous livre son incroyable voyage, où il rencontre de nouvelles civilisations. Sa machine disparaît: comment retourner dans son époque ? Notre aventurier va devoir explorer cette terre plus qu’il ne l’avait prévu s’il souhaite retourner chez lui…

Un court roman, qui sublimera votre imagination. Entre fantastique réalité et réalité cruelle, cette histoire nous incite à réfléchir à notre rapport au temps, à notre aptitude à rêver. Une oeuvre à double lecture, une première, littéraire, qui apparaît comme une fenêtre pour s’évader, et une seconde, plus philosophique, qui brouillera votre perception du temps – et de l’espace. Une aventure singulière pour échapper à notre quotidien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s