J.R.R Tolkien, Le Hobbit, Le livre de poche.

« Au fond d’un trou vivait un hobbit. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de vers et de moisissures, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s’asseoir ni pour se nourrir : c’était un trou de hobbit, d’où un certain confort. »

« Bilbo n’eut finalement d’autre choix que de révéler aux nains l’existence de son anneau. Ce n’était pas de gaieté de coeur, mais son plan l’exigeait. « Je vais disparaître, dit-il. J’attirerai les araignées à moi, si je peux; et vous devrez rester ensemble et fuir dans la direction opposée. Là-bas à gauche, c’est plus ou moins le chemin qui mène à l’endroit où nous avons aperçu les feux des elfes pour la dernière fois. »

Ca y est, la cloche du collège a sonné hier pour la dernière fois de l’année scolaire, nous laissant, élèves et professeurs, en vacances. Pour la dernière séquence du programme, en français, avec mes sixièmes, j’ai choisi le Hobbit comme roman d’aventure. Une histoire passionnante, et surtout, écrit par un auteur que j’aime beaucoup : Tolkien. C’était une façon d’emmener mes élèves dans un registre un peu moins scolaire que les romans d’aventure qu’on peut lire dans cette séquence. Je profite de cette chronique pour faire une spéciale dédicace à tous mes sixièmes du collège de Froncles =)

Bilbo est un hobbit qui apprécie son confort: sa maison, recevoir des amis et surtout, manger. Quand Gandalf toque à sa porte, à la recherche d’un aventurier, Bilbo ne se sent pas concerné et refuse catégoriquement de partir à l’aventure. Pourtant, le lendemain, ce dernier se retrouve en compagnie de Gandalf et d’une dizaine de nains, au plein milieu de la forêt. Reconnu comme pantouflard, Bilbo va finalement se révéler être un véritable aventurier ! Et, qui sait, il pourrait faire d’étonnantes découvertes…

Le style de Tolkien n’est plus à présenter, le Seigneur des Anneaux non plus. Ce roman nous entraîne dans un monde entre réalité et fiction, où tout semble pouvoir arriver. C’est dans cette oeuvre qu’on fait la rencontre de ce cher Gollum, comme d’autres personnages importants du Seigneur des Anneaux, trop connus aujourd’hui pour avoir à les représenter ici. Un beau moment d’évasion, qui nous rappelle qu’on est tous aventurier un jour ou l’autre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s