Happy Halloween ! Betty Ren Wright, La maison de poupées, Bayard.

« Elle ne voulait plus penser au grenier. Ni parler de la maison de poupées. Sinon, il lui faudrait essayer de comprendre comment une des poupées- la grand-mère- pouvait se trouver dans le petit salon, alors qu’Amy était presque sûre qu’elles avaient laissé toute la famille assise autour de la table de la salle à manger. Les poupées ne se déplacent pas toutes seules, songea-t-elle, et elle sentit la chair de poule de former sur ses bras. »

« Les pas continuaient. Lourds. Traînants. Pas du tout la démarche légère et rapide de sa tante. »Amy, c’est dans la maison de poupées, dit Louann, étonnée. Quelqu’un marche dans l’escalier de la maison de poupées. » « 

Ça y est : nous sommes le 31 octobre ! Et c’est l’heure d’halloween ! Pour l’occasion, au programme, confection d’un entremet orange chocolat, d’un carrot cake, de citrouilles Jack O Lantern, décorations en tous genres, et bien-sûr, une lecture spéciale !

Voici donc La Maison de Poupées. Amy va bientôt fêter son anniversaire et entrer dans l’age adolescent. Elle ne supporte plus sa sœur, qui souffre d’une maladie mentale, et qu’elle doit garder constamment. Elle décide de partir vivre chez sa tante quelques temps, loin d’elle. Dans le grenier, elle découvre une maison de poupées pas comme les autres : la réplique de la maison de sa tante, sauf que les poupées se déplacent seules pour reconstituer une scène de crime…

Un roman quelque peu effrayant, mais délicieux à lire ! On aime le contraste de l’enfance avec ces poupées qui mettent en scène des meurtres !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s